Le Ministre OROUNLA fait le bilan des réformes du Gouvernement Talon

Le ministre de la Communication et de la Poste, Monsieur Alain OROUNLA était ce vendredi 24 janvier 2020 face aux hommes des médias. Dénommée GFP c'est-à-dire Gouvernement Face à la Presse, la rencontre qui a eu lieu au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération constitue un creuset d’échange entre le ministre et les professionnels des médias. Il s’agira désormais d’un rendez-vous mensuel afin d’échanger avec les professionnels des médias sur, non seulement, les actions du gouvernement mais aussi sur des questions d’actualité. Une occasion où les journalistes pourront discuter avec le ministre afin d’avoir les vraies informations sur les sujets d’actualité.

Selon le ministre OROUNLA, cette rencontre vise à « Échanger avec vous et faire passer l’information dont le gouvernement a voulu mettre à votre disposition ». « Vous avez besoin d’avoir de bonnes informations afin de relayer ce qui est bon. Mettre fin aux intoxications des gens qui font passer des Fake news à travers les réseaux sociaux », a souligné Monsieur OROUNLA.

Le ministre a adressé aux journalistes les bons vœux du gouvernement tout en souhaitant une « année de l’accomplissement et de la consolidation des acquis du peuple béninois qui a eu l’inspiration de porter à la tête du pays, un visionnaire qui œuvre avec son gouvernement à l’amélioration de conditions de vie des populations ». « …Vous constaterez que plusieurs de nos villes connaissent une transformation de paysage avec le projet asphaltage…quelles que soient les quartiers où l’on est à Cotonou, à Abomey, à Porto-Novo, à Bohicon ou à Parakou…ce projet naît, grandit, vit et transforme le paysage urbain… », a déclaré le ministre de la Communication, Alain OROUNLA.

Toutefois, il précise : « ….nous avons entamé la gestion moderne des déchets ménagers et solides avec un plan d’assainissement du cadre de vie sur la base d’un programme ambitieux que le gouvernement a financé… il nous faut rappeler, la construction des marchés modernes pour améliorer les conditions de travail… de nos mères qui sont dans les marchés pour leur permettre d’atteindre un degré d’efficacité connu dans les grands pays, et à ce propos vous avez pu voir les descentes du ministre du cadre de vie qui travaille ardemment pour que ce projet devienne réalité…. »

Par rapport au PAG, le ministre a assuré que « C’est un programme qui se déroule avec méthode. Aujourd’hui, on peut dire que les fruits de ces réformes sont perceptibles. Nous prions pour la consolidation de ces acquis ». Entre autres acquis, il met en exergue « 51% des écoles ayant les cantines scolaires et impliquant plus de 800 000 enfants qui prennent des repas chauds ». Sans oublier la résorption du déficit d’enseignant, la mise en œuvre du Plan stratégique de relance de secteur de l’enseignement et l’installation du CNE qui détient désormais la politique éducative. Pour le ministre, « l’accent est mis sur l’éducation et le budget qui y est consacré est important ». Le porte-parole du gouvernement n’a pas manqué de préciser « l’ambitieux projet ARCH qui est rentré dans sa phase pilote en 2019 et sera généralisé cette année, l’Asphaltage qui est né, qui grandit, vit et transforme le paysage ».

Autres actions non moins importantes : la gestion moderne des déchets solides ménagères dans le grand Nokoué, la construction des marchés modernes pour améliorer les conditions des femmes. Aussi grandes que sont les ambitions du Président, le ministre OROUNLA indique que « Lorsqu’un chantier est lancé, tout est mis au point pour que cela ne soit pas un éléphant blanc ». Aussi, rappelle-t-il de la vision du gouvernement à offrir l’eau potable pour tous. « Le gouvernement s’emploie pour que d’ici 2021, tous les Béninois aient accès à l’eau potable ».

Des actions menées pour révéler le Bénin

Nombreuses sont les actions du gouvernement portées par le Chef de l’État qui sont en concrétisation. Le ministre a énuméré quelques-unes pour montrer que le Chef de l’État joue le rôle qui est le sien afin de révéler le Bénin. Il met aussi l’accent sur le réseau routier avec le contournement nord de Cotonou où l’étude complémentaire a été lancée. « Nous avons doté le pays d’une centrale de 126 Mgw et d’autres à venir pour assurer l’autonomisation énergétique ». Le gouvernement a réglé entièrement les dettes contractées à la CEB.

Il est prévu la construction de logements sociaux, d’hôpitaux et la rationalisation du plan de santé. « C’est vous dire que le Bénin avance sous le leadership du Président TALON », a avoué le ministre. « Ce n’est pas suffisant mais il faut dire qu’il y a encore des choses en cours et il faut le faire comprendre ››, a précisé Monsieur OROUNLA. Il n’a pas oublié de souligner la transformation du système politique, l’institution de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET) avec des réformes y afférentes, le vote du code électoral et la charte des partis politiques (initiée et soutenue par le gouvernement), le vote de la loi portant statut de l’opposition, et la révision de la Constitution induite par le dialogue politique. Autant d’actions réalisées déjà par le gouvernement que le ministre a partagées avec les professionnels des médias.

« Nous avons pris l’engagement d’instaurer le dialogue entre vous et moi afin que vous soyez cohérents dans vos analyses », a indiqué le ministre. Quelques questions ont été posées au ministre pour des clarifications. Le porte-parole du gouvernement n’a pas manqué d’apporter en retour sa part de vérité aux journalistes.